• Suite de la journée du 13 septembre 2014...

    Nous quittons Nazaré et sa superbe plage, sa baie magnifique dont on a une vue plongeante et grandiose depuis le haut du promontoire rocheux, en haut de la falaise,

    et reprenons notre bus pour aller visiter le monastère de Batalha...(Batalha signifie bataille)

    Superbe monument en dentelle de pierre de styles gothique et Manuélin.

    Le monastère de Santa Maria da Vitoria, plus connu sous le nom de monastère de Batalha, fut édifié pour commémorer la victoire des Portugais sur les Castillans à la bataille d'Aljubarrota en 1385. Le monastère des dominicains de Batalha fut pendant deux siècles le grand chantier de la monarchie portugaise où se développa un style gothique national original, profondément influencé par l'art manuélin, dont le cloître royal, véritable chef-d'œuvre, est l'illustration parfaite. Le monument a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

    En 1386, Jean Ier de Portugal  lance la construction d'un monastère, en remerciement à la Vierge Marie.

    Statue de Nuno Álvares Pereira qui dirigea les troupes de Joāo 1er à la victoire d’Aljubarrota

    Au début des travaux, on construisit un petit temple dont les vestiges étaient encore visibles au début du XIXe siècle. C'est dans ce modeste édifice - Santa Maria-a-Velha - désigné aussi par Igreja Velha (Église Vieille), que l'on célébrait la messe, pour soutenir les ouvriers du chantier. Les premiers dominicains s'y installent dès 1388.

    La porte d’entrée de l’église est monumentale, avec ses 30 mètres de hauteur.  

     

       

    On sait que l'église, le cloître et les dépendances monastiques, ainsi que la salle du Chapitre, la sacristie, le réfectoire et les annexes correspondent au projet initial.

     

     

     

     

     

     

     

     

    La nef centrale de l'église mesure 30 m de hauteur

     

    De nombreux et superbes vitraux ornent l'intérieur

     

     

     

       

    L'ensemble rappelle celui du monastère d'Alcobaça. La chapelle du Fondateur, chapelle funéraire, sera ajoutée par le roi Jean Ier.

     

    (le double tombeau du Roi Jean 1er et de son épouse, Filipa de Lancastre)

    le premier tombeau royal double du Portugal

     

    les deux gisants en marbre blanc, se donnent la main, et derrière leur tête, on peut voir une sculpture représentant l"emblème royal du Portugal

     

     

    la Reine Filipa de Lancastre

    Le Roi Jean 1er 

     

    Commencés par l'architecte portugais Afonso Domingues, les travaux sont repris par David Huguet qui, de 1402 à 1438, érige dans le style gothique flamboyant, la chapelle du fondateur où repose Jean Ier, et sa femme Filipa de Lancastre et leurs fils, dont celui de l’infant Henri le Navigateur, troisième fils du roi.

     

     

     

    La mort l'empêche de terminer le panthéon octogonal du roi Édouard Ier. (chapelles inachevées)

    Les cloîtres...le cloître Jean 1er

    la salle du Capitulaire (ou salle du chapître) qui est située dans le cloître Jean 1er, abrite la tombe du soldat inconnu, gardé par des soldats...

    La voûte octogonale est une prouesse architecturale, de très grande hauteur, sans aucun appui

    on raconte que l'architecte Huguet, avait engagé pour la terminer, des condamnés à mort, tant le chantier était périlleux...

    Dans l'angle nord-ouest du cloître royal, le 'lavabo' : une fontaine à vasques, qui servait au lavage des mains des moines au moment des repas, avant l'entrée au réfectoire..

      

    Le cloître mineur et les dépendances adjacentes seront ajoutées par Alphonse V de Portugal. Pendant son règne (1438-1481), l'architecte portugais Fernao d'Évora édifie le cloître dit "Alphonse V" dans un style très sobre.

     

    Quant à la Rotonde funéraire, communément désignée par le nom de Chapelles Imparfaites ou inachevées, elle est de l'initiative du roi Édouard Ier de Portugal. 

    Il est à noter que Jean II de Portugal, se désintéressa du projet. C'est Mateus Fernandes le Vieux, l'un des maîtres de l'art manuélin, qui réalise ensuite les remplages des arcades du cloître royal Jean 1er, en collaboration avec le célèbre Boytac, et poursuit l'édification des chapelles de l'octogone. Il fallut attendre Manuel Ier pour que le monastère retrouve les faveurs royales et ce jusqu'en 1516-1517, année où est privilégié le monastère des Hiéronymites à Lisbonne.

     Les chapelles imparfaites (capelas imperfaitas ou Panteão de D. Duarte) terminent la visite. Il s’agit d’un mausolée avec ses chapelles à ciel ouvert. Ici gît le Roi Edouard 1er et son épouse Léonor d'Aragon, les époux se tenant la main depuis cinq siècles.

     

    Les chapelles de l'octogone resteront ainsi définitivement inachevées. La construction se sera prolongée durant le règne de sept rois.

    Le monastère fut restauré au XIXe siècle, sous la direction de Luís Mouzinho de Albuquerque. Il s'inspira pour cela des gravures de Thomas Pitt, voyageur anglais qui traversa le Portugal, à la fin du XVIIIe siècle, faisant connaître à toute l'Europe le monastère. Lors de cette restauration, deux cloîtres, proches des Chapelles imparfaites, furent détruits. Le pays connaissant alors une disparition des ordres religieux, les travaux tendirent à effacer les symboles religieux, afin de faire du monastère un symbole glorieux de la dynastie des Avis. C'est de cette époque que date l'actuelle configuration de la chapelle du Fondateur et la popularité du nom de Monastère de Batalha (en hommage à la bataille d'Aljubarrota).

    (Source partielle : https://fr.wikipedia.org/wiki/Monast%C3%A8re_de_Batalha et autres)

    Nous repartons vers Fatima, pour regagner notre hôtel, l'Alta Cruz, et aller dîner dans l'autre, l'hôtel Estrela de Fatima...après la journée fatigante que nous avons passée, depuis le matin tôt, avec les différentes visites, Obidos, Alcobaça, Nazaré, nous sommes vannés...

    Mais la journée n'est pas encore terminée...nous avons une sortie programmée, après dîner, pour aller au sanctuaire et assister à la messe en plein air, ainsi qu'aux processions religieuses...à voir absolument !! ce sera dans le prochain article, si vous voulez bien...en attendant, je vous laisse regarder les photos..à bientôt

    Voyage au Portugal (16) Nazaré-Batalha-

     
     

    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique