•  Le Château de Champs sur Marne (1)

     

     

    Il y a quelques jours, nous avons reçu des amis qui venaient d'une jolie région de France, où il y a des très beaux et célèbres châteaux...

    Pour leur permettre de rester en terrain "connu", nous avons décidé de leur faire visiter un château beaucoup moins prestigieux que ceux qui bordent la Loire, dont ils sont les heureux voisins, mais qui eut l'honneur d'être la résidence de la Marquise de Pompadour, .. Il s'agit du château de Champs sur Marne...

    Construit sur une boucle de la Marne, au début du XVIIIème siècle, entre 1703 et 1706 par les architectes Pierre Bullet et son fils, pour deux financiers de Louis XIV,  le château de Champs-sur-Marne est l’archétype de la maison de plaisance. Tour à tour propriété de la princesse de Conti, du duc de la Vallière et de la marquise de Pompadour, le château de Champs a reçu en ses murs des hôtes célèbres, parmi lesquels Diderot, d’Alembert ou encore Voltaire.

    Type accompli de la maison de plaisance à la française du début du XVIIIème siècle, avec son plan en "U" à deux courtes ailes sur la cour d'honneur au sud et sa rotonde sur le jardin au nord, il témoigne de l'évolution de la société vers la recherche de davantage de confort.

     

    Au XIXème, en 1895 il est acheté par le banquier, Louis Cahen d’Anvers chef d'une puissante famille de la haute finance parisienne qui lui rend une splendeur mise en péril par la Révolution ; il restaure le château dans le goût du siècle des Lumières et le pare d’un exceptionnel mobilier signé des plus grands noms de l’ébénisterie française. Il y reçoit Marcel Proust, Isadora Duncan, le Roi d’Espagne Alphons XIII… Le Domaine devient la propriété de l’Etat en 1935, puis résidence présidentielle de 1959 à 1974 et de 1959 à 1969, accueille les hôtes prestigieux de la France, notamment des chefs d'états africains francophones, invités par le Général de Gaulle après la décolonisation.

     

    Le château de Champs-sur-Marne abrite des décors intérieurs et un mobilier exceptionnel, reflet de son histoire prestigieuse. Le parc, classé « jardin remarquable », est un écrin de verdure de 85 hectares, où les ornements d’un jardin à la française se mêlent aux prairies et grands arbres d’un parc à l’anglaise.

     

    Ce cadre remarquable inspire depuis de nombreuses années les décorateurs et les réalisateurs. Le domaine a ainsi servi de cadre de tournage pour plus de 80 films et courts-métrages, et a accueilli de célèbres acteurs français et internationaux, tels John Malkovich et Glenn Close dans les « Liaisons Dangereuses » de Stephen Frears (1986), Kirsten Dunst dans « Marie-Antoinette » de Sofia Coppola (2006), ou encore Gérard Depardieu dans « Vatel » de Roland Joffé (1999)…

     

    Malheureusement, nous avons joué de malchance..Autant le week-end précédent nous avions eu un magnifique temps ensoleillé et chaud, autant ce week-end là fut gris, venteux et pluvieux...Il plut toute la journée du samedi, d'abord par intermittence, puis à seaux en fin d'après-midi !

    Les jardins à la Française offrent une très belle perspective sur les bassins,  ... les allées boisées permettent au promeneur un agréable parcours...Les bois autour, offraient aux visiteurs royaux un terrain de chasse fort apprécié, qui descendait jusqu'à la Marne..D'ailleurs, ce château était à l'origine un logis de chasse...A noter que l'accès au parc est totalement gratuit et libre.

    C'est aujourd'hui un domaine national géré par le Centre des monuments nationaux qui abrite dans ses communs sud-ouest le Laboratoire de recherche des monuments historiques.

    Commençons par le début de la visite, c'est à dire l'intérieur du château..

    Après 6 années de travaux de restauration, il vient de réouvrir ses portes au public...

     

    Il y a été aménagé un ascenseur, et un élévateur pour les personnes à mobilité réduite, ou ayant du mal à monter les escaliers, ..Des tablettes interactives, expliquent aux visiteurs les détails de chaque pièce, et son historique...

    Le grand escalier d'apparât (photo du Net)

     

    au dernier étage, où on n'accède pas par le grand escalier, il y avait une sorte de mezzanine, où les musiciens s'installaient pour accueillir les invités en musique, sans être vus

    Au rez-de chaussée, on entre par le grand salon

    le fumoir, avec ses boiseries

    et sa tapisserie

    et le billard attenant au fumoir..l'espace de ces messieurs smile

    Le salon rouge..ancienne chambre transformée en bureau par Charles Cahen d'Anvers 

     

     

    Cabinet camaïeu…

    La chambre de "Gilbert Cahen D'Anvers" petit fils de Louis

    chaque pièce est richement meublée et

    décorée.. Nous passons dans une pièce très longue, qu'on appelle "le couloir des offices" puisque c'était par là que passait le personnel qui devait servir les plats dans la salle à manger

    La salle à manger

    La console en marbre avec de chaque côté une vasque rafraichissoire

    La salle à manger des enfants...ancienne salle de toilette de la Marquise de Pompadour

    Une des plus belles pièces du château est le salon chinois...réalisé en 1748, par Huet...la décoration est un trésor de raffinement..

    Les sièges sont recouverts de tapisseries provenant de la Manufacture de beauvais,et représentant des scènes tirées des fables de La Fontaine

    Les boiseries sont peintes par Huet, représentant des scènes de villages chinois avec des personnages et des animaux

     

    Les portes sont décorées de "singeries" très à la mode à l'époque

     

    Nous parcourons chaque pièce, et montons au premier étage...  

    La suite de la visite sera dans le prochain article, si vous voulez bien....En

    attendant, je vous laisse regarder les photos...@ bientôt 

     

     

     
    Le Château de Champs sur Marne (1)

     
     

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique