• suite de la journée du 13 septembre 2014,

    Nous sommes arrivés vers 13h30 à Nazaré pour le déjeûner...

    la plage renvoie la blancheur du sable, et la mer est superbe...

    nous allons déjeûner dans un restaurant typique, dont la spécialité est la sardine....Et ce fut un régal !!

    La plage de Nazaré est d’origine relativement récente : en effet, jusqu’au XVIIe siècle, la mer venait frapper les contreforts de la Serra da Pederneira, couvrant toute l’aire aujourd’hui occupée par la plage et les maisons. Les rapides transformations géologiques survenues au long de ce siècle-là ont provoqué le recul de la mer et l’ensablement de l’aire, découvrant ainsi la baie.

    Les premières références à la pêche à Nazaré datent de 1643 ; cependant, ce n’est que vers le début du XIXe siècle que la population commença à s’installer sur la nouvelle plage. Les pêcheurs habitaient surtout sur les parties hautes de la ville — Sítio et Pederneira — car les fréquentes attaques des pirates algériens et marocains faisaient de la grève un lieu peu sûr.

    Nazaré est devenue célèbre et réputée comme plage de bains vers le milieu du XIXe siècle. La pêche, la transformation du poisson et sa vente ont été les principales activités de la population durant quasiment tout le XXe siècle. La dureté de la vie de la mer et les périls constants ont poussé de nombreux pêcheurs à partir à la recherche d’une nouvelle vie loin de leur ville. La construction du port de pêche et de plaisance, dans les années 1980, a changé et amélioré les conditions de vie des pêcheurs, qui initièrent ainsi une nouvelle phase du quotidien de la ville.

    La grande étendue de sable en forme de croissant de lune, qui est aussi le front de mer de la ville, est connue pour sa grande beauté et ses tentes de plage aux couleurs vives qui décorent le sable blanc, contrastant avec le bleu de la mer.

     

       
       

     

     

    Nous avons du temps libre après le déjeûner, pour profiter de la plage, ou nous promener sur le front de mer...ce que nous faisons, en plein soleil qui cogne dur.. les auvents, les parasols des restaurants et des petites échoppes de souvenirs sont les bienvenus pour nous abriter du soleil qui nous cuit !! la réverbération sur le sable est intense, et les lunettes de soleil, ainsi que les chapeaux sont plus que recommandés...

     

    C'est la plage du Portugal, où les traditions de la pêche sont les plus colorées et il n'est pas rare de croiser des marchandes de poissons qui portent encore sept jupons, comme l'exige la tradition. les  samedis d'été, en fin d'après-midi, on peut assister au spectacle intéressant de la pêche à la senne de plage, où les filets arrivent de la mer chargés de poissons pendant que les femmes lancent leurs cris pour les vendre.

    La désignation de ville de Nazaré a été attribuée en 1912 à l’ensemble urbain composé des noyaux de populations de Praia, Sítio et Pederneira, aux origines chronologiques et communautaires différenciées, mais reliés entre eux par la partie urbaine.

    Dans les années 1960, le tourisme s’est développé et Nazaré a commencé à être connue internationalement, notamment à cause de son spot de surf où a été surfé la vague la plus haute du monde.

    La hauteur de ces vagues qui peuvent atteindre jusqu'à 30 mètres devant la Praia do Norte, s'explique par le canyon sous-marin de 5 kilomètres de profondeur à son point le plus bas qui remonte du fond de l'océan sur 210 kilomètres avant de se refermer à quelques encablures de la côte, près du Promontio de Sitio, falaise haute de 110 mètres.

       
       

     

    On peut voir, tout au bout de la grande falaise, sur la hauteur, le fort St Michel Archange...et en haut du promontoire, le Sitio..

    Le Sítio, au sommet du promontoire, est un lieu de religiosité et de pèlerinage depuis le XIIe siècle, associé à la légende de Notre Dame de Nazaré et à son culte. Dû aux difficultés d’accès, le Sítio commença à se développer seulement vers le milieu du XVIIe siècle, s’agrandissant davantage le siècle suivant. La mise en place du funiculaire mécanique faisant la liaison entre la plage et le Sítio, en 1889, permit un nouveau progrès du Sítio, déjà à l’époque très visité par les pèlerins et les pénitents. Le belvédère du Sítio est situé à 110 mètres d’altitude.

     

    Nous reprenons notre bus pour monter au Sitio (enfin ..en bas, le reste est à faire à pied...)

     Site rocheux très escarpé et surplombant la mer, il est accessible à pied pour les plus courageux ou en funiculaire. Tout en haut se trouve la petite chapelle Ermida da Memória, qui commémore la légende du miracle de Notre-Dame de Nazareth qui empêcha le cheval du seigneur Fuas Roupinho de se lancer dans le vide.

    Que cette histoire soit vraie ou non, on peut voir au belvédère Miradouro do Suberco la trace laissée dans la roche par le fer à cheval, dans cette matinée brumeuse de l’année 1182.

    De là-haut, la vue est imprenable sur toute la baie de Nazaré...et sur la ville

    À Sítio, on peut aussi visiter le sanctuaire de Notre-Dame de Nazareth (Santuário de Nossa Senhora da Nazaré) et pas très loin de là, le musée Dr. Joaquim Manso pour avoir plus de détails sur les traditions de Nazaré.

    Nous avons la chance ce jour-là de "tomber" sur une fête ou commémoration religieuse, avec les villageois vêtus et parés d'anciennes tenues traditionnelles locales...Ils sont joyeux, et posent pour les photos

     

     

     
       

    Et avant de repartir vers Fatima, nous allons visiter un petit village de pêcheurs, aux maisons blanches, juché sur les hauteurs de Nazaré ...c'est le village de Pederneira.. difficile d'accès, car ça monte fort, mais la vue est imprenable sur la mer et la baie de Nazaré, depuis la hauteur...

     le bus s'arrête en bas d'une côte, il faut faire le reste du parcours à pied (là, je capitule, j'en ai "plein les bottes" comme on dit !! smile...

    Pederneira est un village de pêcheurs depuis le XIIe siècle, autrefois appelé Seno Petronero, qui signifie « golfe de Pederneira ». À cette époque-là, la ville se situait plus à l’intérieur et la pêche dans le golfe était la principale activité de la population.

    Le bourg s’est développé à la fin du XVe siècle quand les pêcheurs venus du port de Paredes, détruit par les sables maritimes, arrivèrent ici. Pederneira fut un des ports de mer les plus importants des terres (Coutos) appartenant au monastère d’Alcobaça. À l’époque de l’apogée des découvertes maritimes portugaises — aux XVe et XVIe siècles — la ville fut l’un des chantiers navals les plus importants du royaume, d’où sortirent plusieurs embarcations et caravelles. Les marchandises ainsi que le bois de la Pinède du Roi (ou Pinède de Leiria) sortaient du port de Pederneira vers la capital et l’outre-mer. Plusieurs pêcheurs d’ici devinrent marins et partirent vers la route des Indes.

    Le développement de Sítio et le progressif recul de la mer par l’ensablement du golfe, ainsi que l’apparition de la nouvelle plage, furent responsables de la décadence de Pederneira, à la fin du XVIIIe siècle. Même l’arrivée des pêcheurs venus de la région d’Aveiro ne fut pas suffisante pour lui redonner vie. Lentement les habitants vinrent s’installer sur la nouvelle baie.

    De nos jours, Pederneira est un des centres de population de Nazaré.

    Une belle vue sur la ville de Nazaré, depuis ce point

     

    Mais la journée n'est pas terminée, nous avons encore une visite à faire... nous allons visiter le monastère de Batalha..Superbe monument, érigé en 1385, en dentelle de pierre, de styles gothique et manuélin 

    Puis nous retournons à Fatima, à notre hôtel, pour le dîner, et il est prévu de ressortir après, et d'aller au sanctuaire, assister à l'office religieux, et aux processions...ce sera dans le prochain article si vous voulez bien...

    Je vous laisse regarder les photos, à bientôt

    Voyage au Portugal (15) Nazare (2)

     

     
     

    15 commentaires